Loading...

Perdre du poids…les yeux fermés

Home / Bien-être / Perdre du poids…les yeux fermés

Les 3 mécanismes qui expliquent le lien entre sommeil et poids

Qui n’aimerait pas perdre du poids les yeux fermés ? C’est un rêve ! Mais qui peut devenir réalité ! Car il s’avère qu’il existe un lien évident entre le manque de sommeil et les quelques kilos de trop.

Pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui ? Dans mon précédent article, je vous avais déjà évoqué l’importance du sommeil. Mais là, ce besoin devient encore plus grand! Pourquoi? Ben, parce qu’on est désormais en octobre et les journées raccourcissent. Fini le coucher de soleil à 22h et bonjour à celui de 19h30. Ce changement de luminosité va impacter notre cycle circadien (le rythme veille-sommeil qui régit nos processus biologiques chaque 24 heures), et notre corps doit s’adapter à ces nouveaux rythmes si on veut qu’il fonctionne correctement. Et nous, nous devons être là pour l’aider !


On doit prendre soin de notre corps si on veut que notre corps prenne soin de nous


En effet, quand il fait jour, les photorécepteurs (les cellules qui se trouvent dans nos yeux) envoient un message à notre cerveau qui se charge de nous rendre éveillés et alertes. A l’inverse, dès que la lumière tombe, notre cerveau comprend qu’il est temps d’aller dormir et prépare le terrain pour nous plonger dans les bras de Morphée (libération de sérotonine et de mélatonine). Il est important de dire qu’actuellement nous sommes fort exposés à des sources de lumière artificielle : réverbères dans les rues, lampadaires dans la maison, télévision, gsm, tablette,…. Ces expositions vont déstabiliser notre cycle circadien, causant par là des troubles du sommeil (difficultés à s’endormir, insomnies, sommeil intermittent,…).

Cette présence de lumière 24h sur 24h entraîne aussi une autre « nouvelle » tendance : celle de raccourcir nos heures de sommeil. Une enquête IPSOS de 2008 montre que les belges dorment en moyenne 7  heures par nuit, contrairement à 8 heures 30 en 1960. Les mêmes chiffres sont présents en France et aux Etats-Unis. Que ce soit parce qu’on est submergés par mille responsabilités ou parce que le soir on peut finalement profiter d’un moment de calme et de détente, le résultat est le même : on dort décidément moins qu’avant et cela impacte notre bien-être.

Mais, savez-vous exactement pourquoi on n’arrive pas à perdre de poids si on ne dort pas assez ? Une fois que je vous dévoilerai ces 3 mécanismes physiologiques fondamentaux vous irez directement dormir, sans broncher ! 😉

1. Métabolisme du glucose

Comme le montre une étude menée par l’université de Chicago et de l’Université libre de Bruxelles, la privation de sommeil a un effet sur le métabolisme. Les chercheurs ont montré qu’un déficit de sommeil (même de quelques jours) impacte la régulation de la glycémie. On observe une diminution de la tolérance au glucose de 40% et une diminution de la sensibilité à l’insuline de 30%. Donc, on est face à un risque d’hyperinsulinémie, c’est-à-dire que le pancréas secrète davantage d’insuline pour garder le taux de glucose sanguin à un niveau normal et stable. La conséquence ? Notre masse adipeuse (notre graisse donc) aurait tendance à augmenter et le poids sur la balance à faire de même. Pas étonnant qu’on n’arrive pas à perdre de poids! Mais il y a d’autres facteurs qui jouent également un rôle.

2. Régulation de l’appétit

Vous avez déjà remarqué que quand on dort moins, on mange davantage pendant la journée ? Comme si on cherchait dans la nourriture l’énergie qu’on n’a pas récupéré pendant la nuit. Il faut savoir qu’il y a bien un lien entre le manque de sommeil et l’appétit. Ce dernier est régulé par deux hormones aux effets opposés : la leptine et la ghréline. La ghréline est responsable de la sensation de faim tandis que la leptine nous fait arrêter de manger.  On a découvert que quand on ne dort pas assez, la leptine diminue de 18 %, alors que la ghréline augmente de 28 % ! On sera donc plus affamés et moins rassasiés ! Mais attendez ! Les chercheurs ont constaté une augmentation de la faim de 23-24% et surtout pour les aliments gras et sucrés ! On comprend donc pourquoi dormir moins ne nous fait pas perdre de kilos !

3. Dépense énergétique

Les études le confirment: il faut bouger pour perdre du poids. Mais qu’en est-il de notre activité physique quand on manque de sommeil ? Les personnes qui souffrent de troubles du sommeil présentent des niveaux d’énergie très bas. Cela va impacter leur volonté et motivation à se consacrer à des activités physiques (marche, course, nage,…) et, dirais-je, à la cuisine. 🙂 Pensez aux moments où vous dormez moins de ce dont vous avez besoin. Est-ce que vous êtes débordants d’énergie pour aller faire votre sport ? Nope. D’un autre côté, nos chères hormones jouent encore un rôle car il semblerait que la leptine (inhibitrice de l’appétit) augmente la dépense énergétique tandis que la ghréline (stimulant de l’appétit) la diminuerait. Et puisque quand on manque de sommeil notre leptine diminue et notre ghréline augmente, on termine par bouger moins, stocker plus de graisse et donc ne pas perdre du poids.

J’espère ne pas vous avoir assommés avec ces noms compliqués et données scientifiques. Quoique, si ça va vous faire dormir un peu plus longtemps cette nuit, j’aurai fait du bon travail ! 😉 Et dites-moi un peu, vous dormez combien d’heures par nuit? 🙂

 

 

 

Leave a Comment