Loading...

Pourquoi les fêtes de Noël en famille sont source de stress (partie 1)

Home / Bien-être / Pourquoi les fêtes de Noël en famille sont source de stress (partie 1)

C’est sûr que pour un grand nombre de personnes, Noël rime avec fêtes, rigolades, famille, amis, détente et optimisme.

Pour beaucoup d’autres personnes, Noël rime avec jugement, critiques, conflits et angoisse.

Les fêtes approchant à grands pas, depuis 2 semaines, mes consultations tournent inexorablement vers la peur de vivre ces moments de fêtes en famille. Toutes les peurs et les angoisses semblent se cristalliser autour du repas de Noël. Nous sommes d’accord à dire que c’est un moment fort en échanges, en attentes et en danger pour certains.

Je me suis dit que vous aussi vous viviez peut-être cet état de stress lié aux fêtes. J’ai eu donc envie de vous donner un coup de main par rapport à ça.

Si on analyse bien ce stress on se rend compte qu’il y a deux rouages principaux.

1.Le stress de la famille

J’entends par-là le stress créé par le fait de se retrouver à nouveau réunis, à partager un moment commun dans un même lieu, pour un temps plus ou moins long et où toutes les dynamiques familiales, teintes de fierté, d’attentes, de critiques, de reproches peuvent ressortir et créer des conflits plus ou moins tus.

2.Le stress de la nourriture

J’entends par-là le stress créé par le fait de partager un moment ensemble autour de la nourriture et où les vécus de chacun par rapport au fait de manger, quoi manger, combien manger peuvent ressortir et créer une ambiance angoissante et culpabilisante.

Aujourd’hui nous allons explorer juste le premier point : le stress de la famille. Pas d’inquiétudes, je vais aborder le stress de la nourriture dans mon prochain article. Donc, si vous voulez être sûr d’avoir la possibilité de le lire, inscrivez-vous à ma newsletter et « stay tuned ».

  • Le stress de la famille

Comme on disait, Noël est censé être associé à la joie et à la bonne humeur. La réalité est que, très souvent, les relations familiales sont compliquées.

Au fur et à mesure que le repas de Noël approche, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous représenter comment cela va se passer.

Vous entendez déjà mami Marthe qui vous demande pourquoi vous n’êtes pas encore marié et que l’horloge fait tic tac et qu’il n’y a pas de temps à perdre. Votre frère Dani ne pourra pas s’empêcher de raconter de quand il vous a mis du sel dans vos céréales. Puisque votre tante Julie sera présente, elle n’hésitera pas à vous rappeler que vous avez été recalée d’une année et à vous dire que le travail que vous faites n’a pas beaucoup de sens, à différence de votre cousine qui, elle, a toujours tout réussi et qu’elle vient d’être promue. Et vous voyez le regard réprobateur de vos parents quand vous raconterez de vos projets futurs.


 Si Noël est censé être associé à la joie et à la bonne humeur, la réalité est que, très souvent, les relations familiales sont compliquées.


Si vous vous reconnaissez dans ces situations, sachez que chaque épisode porte sur une ou plusieurs blessures du passé que vous n’avez pas soigné. Il se peut aussi que vous n’en êtes même pas consciente. En effet, à chaque Noël, vous vous mettez dans tous vos états et dans une colère considérable sans savoir pourquoi.

Il se peut que ce qui pouvait être une blague faite en toute bonne foi ça vous a causé de la souffrance. Le fait d’évoquer cette blague vous ramène dans le passé et vous revivez la même souffrance que vous aviez vécu la première fois.

Il se peut aussi que les remarques de votre grand-mère touchent à des insécurités que vous avez. Elle met le doigt où ça fait mal. Vous pourriez avoir des difficultés que vous essayez de gérer autant bien que mal. Vous pourriez avoir certaines fragilités qu’il est important de renforcer pour vous sentir mieux avec vous-même.

C’est aussi possible que votre tante soit finalement une personne toxique. Peut-être que pour se sentir bien avec soi-même, elle ne connaît d’autres manières que de critiquer et rabaisser les autres. Manquant d’une grande estime de soi, elle ne fera qu’utiliser les « défauts » des autres pour mettre en avant ses « qualités ».

Et pour terminer, il est fort probable que le regard réprobateur de vos parents vous renvoie à quand vous étiez petit et que, malgré vos accomplissements, ils vous disaient que vous aurez pu faire mieux. Ou alors ça vous renvoie à quand ils vous disaient que votre choix d’études n’était pas le bon. Bref, le vécu d’aujourd’hui va se connecter à celui du passé et à votre sentiment d’être pas assez bien, pas assez intelligent, pas assez beau…tout simplement, pas assez.

En conclusion…

Les fêtes de Noël peuvent être source de stress parce que la charge émotionnelle est à son maximum. Les fêtes peuvent créer des situations où vos insécurités, vos doutes, vos fragilités peuvent ressurgir avec une puissance de 10.

Le premier pas pour sortir de cette situation est d’être conscient de vos blessures, insécurités et fragilités. Si vous ne prenez pas ce temps d’analyse, vous continuerez à vivre dans un engrenage qui vous fait souffrir.

Et c’est dommage, parce que vous avez le droit de vivre un Noël fait de rigolades, de détente et d’optimiste.

Vous voulez connaître les 3 stratégies pour bien vivre vos fêtes de Noël en famille? Inscrivez-vous à ma newsletter et elles arriveront dans votre boîte mail dans les 24h!

A bientôt au prochain article et recette! 🙂

Emanuela
Psychologue clinicienne
Nutrithérapeute

Comments(0)

Leave a Comment