Loading...

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas!

Home / Bien-être / Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas!

Hello tout le monde !

Aujourd’hui j’ai envie de traiter d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur, parce que c’est le cœur-même de mon travail, de ma philosophie, de mon approche : pourquoi les régimes ne fonctionnent pas! Mais tout d’abord, j’ai envie de vous poser quelques questions et que vous preniez 1 minute pour y répondre.

Combien d’entre vous ont suivi au moins 1 régime ? Combien ont suivi 2 régimes ou plus ? Comment l’avez-vous vécu ? Est-ce que vous étiez contents pendant ce temps ? Et combien de ces régimes ont fonctionné ? Pour combien de temps ? Si vous avez envie, je vous invite à commenter en bas de l’article et à partager avec moi votre expérience ! 🙂

Si je vous pose ces questions c’est parce que, de ce que je peux observer de ma pratique, il y a la tendance à attendre le prochain nouveau régime comme la belle au bois dormant attendait son prince charmant. On attend d’être sauvé. Et finalement, qu’est-ce qui se passe ? Après quelques mois on découvre finalement que le tant attendu prince charmant n’était en réalité qu’un crapaud. On finit par se sentir déçus, blessés, frustrés.

Et savez-vous pourquoi on est confrontés à cette situation ? Parce qu’on attend que le prince charmant arrive sur son cheval blanc de je ne sais pas quel lointain pays. Et c’est là que je vais mettre en avant LE point fondamental, qui est la clé pour résoudre cette énigme :


Vous êtes votre propre prince charmant sur votre cheval blanc !

Le prince charmant que vous cherchez si fort à l’extérieur, il est déjà là, en vous ! Il faut juste apprendre à l’accueillir, à l’écouter, à l’accepter !


Ceci est un point crucial qui vous permettra d’arriver à atteindre votre objectif, n’importe quel objectif, et sur le long terme !

Mais laissez-moi vous donner 3 raisons (en plus) qui font que les régimes ne fonctionnent pas !

1. La restriction alimentaire…et cognitive

Les personnes sont désormais entraînées à penser que pour perdre du poids il faut faire régime, c’est-à-dire qu’on DOIT manger moins, on DOIT se priver de tous les aliments qu’on aime, on DOIT diminuer drastiquement les calories et éviter tous les aliments « gras » et on DOIT manger que des aliments  « light » ou « amaigrissants ».  En conséquence, si on ne perd pas de poids, ça veut dire qu’on DOIT sûrement se priver plus.

En d’autres mots, on fait de la restriction alimentaire ET cognitive. On restreint de manière consciente son alimentation dans le but de perdre du poids.

2. Les « craquages »

La restriction alimentaire et cognitive va faire apparaître des « compulsions », des « craquages ». On se jette sur la nourriture « diabolisée », mais tant convoitée. Mais ce n’est pas qu’on en mange en quantité raisonnable (à entendre, ce dont notre corps a réellement besoin). Non, puisqu’on y est, (seulement pour cette fois bien-sûr), autant en profiter et en manger le plus possible, jusqu’à en être parfois malades. Ces « écarts » ont comme effet de faire prendre le peu de poids qu’on avait vu disparaître dans les jours précédents. S’en suit la frustration et le sentiment d’être nul parce que « Les autres y arrivent ! Pourquoi pas moi ?! ». Si les régimes fonctionnent pour les autres, ça veut dire que c’est moi qui ne fonctionne pas ! (Pour info, c’est faux!)

3. L’effet yoyo

Pendant 3 mois vous avez fait des efforts, vous avez souffert, vous vous êtes privés et là, c’est bon…vous pouvez revenir à votre alimentation habituelle. Merciiii, il était temps, j’en pouvais plus ! Et, tadannn, après quelques semaines on voit réapparaître les premiers kilos qu’on avait perdu. Les semaines passent et les kilos ne cessent d’augmenter, même !!!!, on prend plus que ce qu’on avait avant !

J’ai le plaisir de vous présenter le tant connu Effet Yoyo, qui, comme son nom l’indique, veut dire que notre poids fait comme un yoyo, on perd, on prend, on perd, on prend. Et le souci est que, en général, on prend plus que ce qu’on perd.

Mais quelles sont les conséquences physiologiques et psychologiques de ces restrictions, craquages et effet yoyo ?

  • Votre corps a besoin d’énergie et l’énergie vient des nutriments issus des aliments naturels. Donc, en suivant ces régimes et en vous soumettant à des restrictions alimentaires vous risquez de développer des carences. Conséquence : vous avez moins d’énergie et vous avez plus de difficultés à vous concentrer et à fonctionner au quotidien.
  • La nourriture n’est plus source de plaisir mais d’angoisse et de culpabilité. Votre bien-être psychologique est touché, malmené. Votre image de vous-même est entachée, ainsi que la confiance en vous, en vos capacités. Malheureusement, ces vécus vont impacter pas seulement la sphère privée et nutritionnelle, mais aussi celle sociale (imaginez ou remémorez-vous comment se passent les repas de famille en ces périodes).
  • Vous n’êtes plus connecté à votre corps, à sa sensation de faim, à ce dont il a besoin pour fonctionner de manière efficace et performante. Vous ne savez plus ce qui est bon pour vous et vos cellules, mais il y a seulement un tas d’injonctions qui jasent dans votre cerveau. Bref, la spirale vicieuse est en place.

Mais alors, quelle est la solution ? Etes-vous destinés à vivre dans la frustration ?

Bien sûr que NON !

Tout d’abord, je vous ai déjà donné la première solution ! Je vous la rappelle ici :


Il faut arrêter de penser qu’il existe une solution miracle et qu’elle arrive de l’extérieur.

La solution est en vous !

Vous avez tout ce qu’il vous faut pour arriver à atteindre votre objectif de perte de poids ou autre objectif de bien-être et d’épanouissement personnel et professionnel.


Ensuite, je vais vous donner deux conseils qui vont vous permettre de commencer ce travail, si vous le souhaitez :

  • Conseil 1 : réapprenez à écouter votre corps. Faites attention à quand il a faim, à quand il se sent rassasié. Soyez à l’écoute de ce qui le nourrit et ce qui le dérange, en créant des ballonnements ou de la mauvaise humeur. Accueilliez vos émotions et cherchez à comprendre ce qu’elles veulent vous communiquer. Si vous voulez creuser plus le sujet de la nourriture et des émotions, je vous conseille de lire l’article sur la faim émotionnelle et comment la gérer.
  • Conseil 2 : réapprenez à manger. Prenez le temps de vous connecter à la nourriture dans votre assiette. D’où elle vient ? Qu’est-ce qu’elle vous apporte ? Est-ce qu’elle vous donne envie de la manger ? Pourquoi ? Quelles émotions ça déclenche quand vous la mangez ? Ne fuyez pas le moment du repas, mais concentrez-vous sur ce moment pour apprendre le plus possible de la nourriture qui est devant vous.
  • Conseil 3 : changez votre manière de vous alimenter. Mangez varié et coloré. Mangez naturel et originel. Soyez inventifs et innovants en cuisine et à table. Ce n’est pas un régime, mais c’est un changement de style de vie. Et, il faut que vous trouviez le style qui vous convient le mieux !

Changer d’alimentation est envisageable, atteindre vos objectifs est possible. Mais ça demande de faire appel à VOTRE prince charmant sur son cheval blanc et d’apprendre à se faire confiance et d’être prêt à changer de style de vie sur le long terme.

Et je vous parle de tout ça, bien plus en profondeur, dans mon programme en ligne de 12 semaines J’arrête les régimes. 

Maintenant j’ai envie d’entendre votre point de vue! Qu’est-ce que vous pensez des régimes? Est-ce qu’ils ont fonctionné pour vous? Ou peut-être qu’il y a autre chose qui a donné ses fruits avec vous? Laquelle? 

A bientôt au prochain article et recette! 🙂

Emanuela
Psychologue clinicienne
Nutrithérapeute

Comments(0)

Leave a Comment